Tron : la critique du film original

Publié le 14 Février 2011

http://img571.imageshack.us/img571/4743/tron1982h.jpg

 

Réalisé par Steven Lisberger. Avec Jeff Bridges, Bruce Boxleitner et David Warner. Flynn, un jeune génie en informatique, pénètre par effraction dans l'ordinateur central d'ENCOM pour chercher des preuves indiquant que les programmes de jeux vidéo qu'il avait écrit avaient été volés par Ed Dillinger, un cadre de ENCOM. Le Programme de Contrôle Maître (PCM) de Dillinger doit intercepter Flynn, et celui-ci projette le jeune homme dans sa propre dimension virtuelle. Flynn se réveille dans un monde électronique, dans lequel les programmes informatiques sont les alter-egos des concepteurs qui les ont créés, et il est condamné à mourir sur la Grille de jeux vidéos.

 

Il est indéniable que Tron (1982) a marqué l'Histoire du cinéma de science-fiction lors de sa sortie, révolutionnaire en tout point (alliant les prises de vues réelles, l'infographie et le rétro-éclairage), parce qu'il est aussi le premier film au monde a avoir autant utilisé l'imagerie informatique (les images de synthèse) afin de recréer un monde virtuel complètement novateur pour l'époque, les graphismes et les trucages étaient de réelles prouesses techniques lors de la conception du film. Malgré cela, l'immersion au sein du film s'avère complexe, car si vous n'êtes pas féru d'informatique ou de jeux vidéo, si vous n'avez pas en vous la "culture geek", vous risquez fort d'être perdu pendant un bon bout de temps. Le scénario étant loin d'être des plus accessible (et compréhensible), un certain temps d'adaptation nous est demandé afin de pouvoir pleinement comprendre les tenants et les aboutissants . S'il n'y a rien a reprocher concernant son aspect visuel (remettons le film dans son contexte et dans son époque), il n'en sera pas de même avec son scénario qui s'avère être quant à lui d'une grande simplicité et avec des ellipses pour le moins flagrantes.

 

Cependant, on ne peut s'empêcher de reconnaître que le film regorge de quelques scènes devenues mythiques et inoubliables pour les plus nostalgiques d'entre nous, notamment la partie de pelote basque virtuelle ou encore la légendaire course de "LightCycle" (les fameuses motos fluorescentes).

 

Le film n'a hélas jamais rencontré le succès escompté, les studios Disney y ont mis de leur poche dans un projet hors-norme, malgré cela, le film ne sera jamais parvenu à attirer les foules et de convaincre les plus septiques, de toute façon, face à E.T. : L'Extra-Terrestre (1982) qui était sorti une semaine plus tôt, il était difficile de rivaliser face à un film bien plus accessible auprès du grand public.

 

Critique by RENGER Benoit

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Critiques

Commenter cet article