[Test] Earl - Saison 4 : la critique et le test du coffret DVD

Publié le 15 Septembre 2010

http://img714.imageshack.us/img714/6523/3344428039783.jpg

 

A cause de sa diffusion tardive à la télévision française (en troisième partie de soirée sur M6 le vendredi soir), j'étais passé complètement à côté de "My Name is Earl". J'avais bien vu quelques épisodes de la série sur M6Replay.fr mais mon expérience de la série se résumait à cela. Alors quand on m'a proposé de tester le coffret DVD de la saison 4, je n'ai pas hésité une seule seconde : c'était l'occasion ou jamais de découvrir "My Name is Earl".

 

J'ai donc visionné cette les 27 épisodes de cette quatrième saison en un temps record pour pouvoir vous délivrer mon avis le plus rapidement possible. Et celui-ci se révèle extrêmement positif.

 

capture2010-09-15-20h21m09s110

 

La série

 

Même en n'ayant pas vu les trois premières saisons, on comprend vite le principe de la série : le personnage principal (Earl) est depuis peu un adepte du kharma et il tient une liste de choses qu'il regrette d'avoir faites et qu'il souhaite rectifier pour avoir le meilleur kharma possible. Il va alors s'embarquer dans des situations rocambolesques en compagnie de son ami Randy.

 

Le personnage principal est bien entendu Earl. Depuis qu'il a eu un accident qui lui a fait perdre une belle somme d'argent, il ne jure plus que par le kharma et souhaite se racheter en réparant toutes ses mauvaises actions (du type avoir mis son ancienne baby-sitter enceinte ou n'avoir jamais appris à Randy comment on fait des bulles avec un chewing-gum). Cet ancien escroc est interprété avec beaucoup de mimiques par le talentueux Jason Lee ("Alvin et les Chipmunks").

 

Autour d'Earl, on retrouve plusieurs personnages. Tout d'abord, Randy, son frère, qui l'accompagne dans chacune de ses missions. C'est clairement le personnage le plus comique de la série. Il change notamment de personnalité à chaque fois qu'il trouve un chapeau et lorsqu'il se rend dans un asile de fous, on a du mal à le différencier des vrais malades. Il possède également de savoureuses répliques comme celle qu'il prononce lors de la première d'un court-métrage (dans lequel il interprète le président des Etats-Unis) : "Quand on y pense, j'ai fait des cascades toute ma vie mais jusqu'à maintenant j'appelais cela des accidents". Enfin, on retrouve Joy, l'ex d'Earl qui rêve depuis toute petite d'être célèbre, et Darnell, son nouveau mari qui cache une identité secrète.

 

A chaque épisode, un numéro de la liste. On assiste donc à des intrigues diverses (une relecture moderne de Tarzan, un cascadeur qui revit depuis dix ans la même journée, une vieille femme traitée de sorcière qui prend sa revanche et même une enquête en deux parties sur une disparition. Le niveau de qualité est variable au cours de la saison mais reste globalement d'excellente qualité grâce de bonnes idées, un format court (de 20 minutes) parfaitement  adapté et des scènes hilarantes (dont celle où Earl tente maladroitement de voler une voiture).

 

De nombreux guests apparaissent dans ces 27 épisodes : Seth Green, Beau Bridges, David Arquette, Danny Glover, Betty White...

 

Cette saison étant la dernière de la série, on aurait pu s'attendre à un beau final mais le dernier épisode s'achève sur un agaçant "A suivre..." ce qui laisse supposer que les scénaristes n'étaient pas au courant de l'annulation de la série lors de la production. Peut-être qu'un jour Earl pourra enfin achever sa longue liste...

 

Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us

 

capture2010-09-15-20h20m57s250

 

Le coffret DVD

 

Les 27 épisodes sont réunis sur les quatre disques du coffret (7 épisodes par DVD pour les trois premiers et 6 pour le quatrième). Chaque disque possède une liste de scènes coupées plus ou moins réussies pour un total de 22 minutes. Le reste des suppléments se trouve sur le dernier DVD : un bêtisier assez drôle de 8 minutes et une sorte de making-of de la série intitulé "Courrier de fans" qui dure plus de trente minutes mais qui ne possède pas de sous-titres français. Dommage.

 

Les menus sont en français et sont illustrés par des images fixes sur la musique du générique. Les qualités techniques sont globalement satisfaisantes. On regrettera juste un léger grain sur l'image, particulièrement appuyé lors des scènes sombres. Les épisodes sont au format 16/9 compatible 4/3 1.78 On a le choix entre une piste française Dolby Digital 5.1 et une piste anglaise Dolby Digital 2.0 avec des sous-titres français, anglais ou néerlandais. Chacun choisira la version qu'il préfère : si la version originale est plus fluide, la version françaises possède aussi ses qualités.

 

La face avant du coffret correspond à l'un des visuels de la série avec Earl posant devant une voiture en panne et un panneau géant (sur lequel on retrouve le reste des personnages principaux). Les jaquettes des différents boîtiers sont également illustrées par les personnages principaux.

 

En conclusion, une bonne édition mais on aurait aimé des sous-titres français pour l'ensemble des bonus.

 

Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us

 

Retrouvez la liste des loosers comiques sur Cinétrafic. Pour plus d'informations sur la série, vous pouvez consulter la page Earl sur Cinétrafic.

 

Coffret DVD Earl saison 4 :

Editeur : Fox Pathé Europa

Date de sortie : 8 septembre 2010

Lien Amazon

 

capture2010-09-15-20h20m40s76 capture2010-09-15-20h20m49s141
capture2010-09-15-20h18m35s1 capture2010-09-15-20h18m42s190
capture2010-09-15-20h18m53s46 capture2010-09-15-20h19m02s144

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Test DVD - Blu-Ray

Commenter cet article