Rétrospective Muppets : La Grande Aventure des Muppets

Publié le 5 Mars 2014

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2014/Muppets/Muppets02/great.jpg

A l'occasion de la sortie aux Etats-Unis de Muppets Most Wanted le 21 mars prochain, nous vous proposons de voyager dans le temps et de redécouvrir en notre compagnie la filmographie complète des Muppets. Que ce soit à Manhattan, dans l'espace, en pleine mer ou encore au pays d'Oz, les Muppets ont traversé ensemble de nombreuses aventures, et ont investi les salles obscures à une dizaine de reprises au cours des dernières décennies. Aujourd'hui, direction Londres avec leur second long-métrage : La Grande Aventure des Muppets.

Après nous avoir dévoilé les origines de leur bande en 1979 dans Les Muppets, Ca c'est du cinéma (un très gros succès public et critique), les Muppets réinvestissent les salles onscures dès 1981 dans un film réalisé cette fois par leur créateur alias le très grand Jim Henson. On peut donc s'attendre au mieux pour cette "suite", qui évite la répétition en s'écartant du schéma du premier film (projection en compagnie des Muppets) et du thème autobiographique. On obtient alors un film hollywoodien plus traditionnel dont l'une des particularités (et non des moindres) est d'avoir des Muppets au casting. Bienvenue dans The Great Muppet Caper !

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2014/Muppets/Muppets02/mup27.jpg

Gros changement par rapport au premier film donc : les Muppets n'interprètent plus leurs propres rôles. C'est ainsi qu'on retrouve Kermit et Fozzie dans la peau de deux reporters jumeaux. Une grenouille et un ours peuvent-ils être jumeaux ? Dans l'univers des Muppets, vraisemblablement oui ! Ils avouent eux-mêmes que si ce n'est pas évident au premier coup d'oeil, ça le devient lorsqu'ils enfilent tous deux un chapeau. Accompagnés de leur photographe à la gachette facile - Gonzo, les deux compères sont à la quête de gros scoops, mais, malheureusement pour eux, ces derniers leur passent souvent sous le nez.

Viré de leur journal, le trio doit à tout prix se refaire et, pour cela, décide de partir en Angleterre où l'attend une affaire de vols de bijoux. Après un voyage en avion en "9ème classe", Kermit, Fozzie et Gonzo posent pied sur le sol londonnien et investissent l'hôtel le plus bon marché de la ville : l'Hôtel du Bonheur, un établissement fauché où l'on retrouve la plupart des marionnettes du Muppet Show. Ils prennent possession de leur chambre et commencent à mener l'enquête. C'est alors que Kermit fait la connaissance de la somptueuse Miss Peggy qu'il croit être la propriétaire des bijoux volés.

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2014/Muppets/Muppets02/mup25.jpg

Disons les choses tout de suite : l'intrigue policère n'a ici qu'un faible intérêt, les coupables étant dévoilés assez rapidement aussi bien à nous le public qu'aux Muppets qui n'ont pas besoin de longtemps chercher. L'enquête ne sert en réaliste que de prétexte à une nouvelle réunion des Muppets, et quelle réunion ! Les répliques fusent de tous côtés, plus hilarantes les une que les autres. Il faut dire qu'encore une fois la grande variété au sein du groupe de marionnettes permet de varier les types d'humour et d'offrir un mélange absolument euphorisant.

A la fin des Muppets, Ca c'est du cinéma, le groupe de musique Dr. Teeth and The Electric Mayhem retrouvait Kermit et ses amis grâce au scénario confié par ces derniers au début du film. Des personnages qui ont le scénario de leur propre aventure, pas habituel n'est-ce pas ? La Grande Aventure des Muppets reprend cet aspect dit meta et l'exploite davantage. C'est un film, les personnages en sont conscients, et ils n'hésitent à partager leurs pensées à haute voix. Par exemple, lors du générique de début, Fozzie s'interroge sur la multitude de noms affichés sur l'écran, des noms que selon lui "personne de regarde". Autre exemple, peut-être encore plus parlant, la chanson d'ouverture qui s'intitule "Hey a Movie!".

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2014/Muppets/Muppets02/mup24.jpg

Les musiques sont toujours très présentes, peut-être même encore plus que dans le premier film. Si aucune chanson n'atteint la rénonance de Rainbow Connection ou le groove de Can You Picture That?, on peut en revanche se rejouir de voir des séquences plus ambitieuses et plus spectaculaires visuellement. En témoigne ainsi un ballet aquatique auquel prend part Miss Piggy. Une scène au caractère onirique qui prend place place au cours d'une partie "romance hollywoodienne" un peu moins convaincante que le reste du métrage.

Les Muppets délaissent les paysages de la campagne américaine pour ceux du centre de Londres. Lorsque l'on regarde le film, on ne peut alors s'empêche de penser au prochain Muppets Most Wanted, lui même annoncé comme un capet movie (un film avec une enquête policière qui n'est pas au centre de l'intrigue). Un cambrioleur très doué, un innocent accusé à tort, en Europe, pas de doute, les deux films sont liés. Le second sera-t-il une relecture du premier ? On découvrira bien vite cela.

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2014/Muppets/Muppets02/mup21.jpg

Nos trois scènes préférées du film :

- Happiness Hotel : Lors de leur arrivée à l'Hôtel du bonheur, Kermit, Fozzie et Gonzo sont accueillis en chanson par l'ensemble des pensionnaires parmi lesquels se trouvent Scooter, Beaker, le Chef Suédois, Rowlf, RIzzo ou encore le groupe Dr. Teeth and The Electric Mayhem. Une prestation conclue par l'intervention de Sam l'aigle : "Vous êtes tous des toqués".

- La visite de la maison : Kermit confond Miss Piggy avec Lady Holiday, et dans l'espoir de garder son attention, la cochonne n'a alors d'autre choix que de prétendre être la riche personne qu'elle n'est pas. Cela passe notamment par la possession d'une maison luxueuse ! Elle emmène donc Kermit dans une riche demeure qui n'est pas la sienne et lui fait visité les lieux, sous les yeux ahuris du propriétaire John Cleese.

- Préparatifs : Au début du dernier acte, les gentils et les méchants du film préparent chacun les affaires dont ils vont avoir besoin pour, dans un cas, voler un bijou, et, dans l'autre, surprendre les voleurs la main dans le sac. Le matériel requis est listé : Chronomètre, laser de poche, détonateur portatif, etc. pour les uns. Cousin-péteur, bateau pneumatique, faux vomi et frisbee pour les autres. Une séquence hilarante de par son montage.

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2014/Muppets/Muppets02/mup28.jpg

Si elle se révèle au final plus faible que leur premier film (en cause une intrigue peu attrayante), cette deuxième excursion cinématographique des Muppets n'en  remplit pas moins sa principale promesse en nous faisant passer un excellent moment en compagnie de la bande. A sortie, le film a séduit une bonne partie de la presse et a plutôt bien marché au box-office. Assez pour lancer un troisième opus qui sortira trois ans plus tard : Les Muppets à Manhattan.

http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.png http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.png http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.png http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.png http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.png http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.png http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.png  http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.png

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Critiques, #Retrospective Muppets

Commenter cet article