Le Ruban Blanc : la critique du film !

Publié le 21 Novembre 2009

Date de sortie cinéma : 21 octobre 2009
Réalisé par : Michael Haneke
Avec : Christian Friedel, Ernst Jacobi

Un village protestant de l'Allemagne du Nord à la veille de la Première Guerre mondiale (1913/1914). L'histoire d'enfants et d'adolescents d'une chorale dirigée par l'instituteur du village et celle de leurs familles : le baron, le régisseur du domaine, le pasteur, le médecin, la sage-femme, les paysans... D'étranges accidents surviennent et prennent peu à peu le caractère d'un rituel punitif. Qui se cache derrière tout cela ?
Grand lauréat du 62ème Festival de Cannes, si Michael Haneke s’est vu à de nombreuses reprises attribué des trophées, il a toujours échappé à la Palme d’Or, c’est dorénavant chose faite ! Le Ruban blanc (2009) est une œuvre glaçante, entièrement réalisée en noir & blanc (sublime), sans musique de fond, juste une voice-over, celle d’un instituteur (que l’on découvrira petit à petit). On y découvre aussi toute une palette de personnages, du premier au second plan, chacun apporte sa pierre à l’édifice, si certains ressortent plus que d’autres (l’horrible médecin, la gouvernante, …), les adultes donnent la répliquent à de jeunes acteurs très convaincants, leurs prestations nous surprennent plus d’une fois. La mise en scène se veut sobre, lente et pourtant, elle nous maintient en haleine à travers un récit passionnant. Perdu au cœur d’un village protestant en Allemagne à quelques jours de la Première Guerre Mondiale, on est surpris par la rigidité des rapports, les propos tenus par certains protagonistes sont foudroyants ! Michael Haneke allie un récit extrêmement dur, à une esthétique soignée et remarquable. Le poids de la religion et du puritanisme dans toute son horreur !

***

Critique by RENGER Benoit

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Critiques

Commenter cet article