Le Drôle de Noël de Scrooge : la critique du film !

Publié le 26 Novembre 2009

Date de sortie cinéma : 25 novembre 2009
Réalisé par : Robert Zemeckis
Avec : Jim Carrey, Gary Oldman, Colin Firth

Au cours de la nuit précédant Noël, un vieillard égoïste et avare nommé « Ebenezer Scrooge » reçoit la visite du fantôme de son défunt associé Jacob Marley venu lui dire que son comportement actuel ne peut le rendre heureux. Plus tard dans cette même nuit, Scrooge reçoit la visite successive de trois fantômes incarnant le Noël passé, présent, et futur.
Depuis ses débuts Robert Zemeckis n'a jamais caché son amour pour les nouvelles technologies, mieux encore il fait partie des cinéastes maîtrisant au mieux celà et mettant leurs techniques au service de l'histoire et jamais l'inverse, après "Le Pôle Express" et "La Légende de Beowulf", "Le Drole de Noel de Scrooge" est le 3ème film consécutif du réalisateur entièrement tourné en Performance Capture. Ayant personnellement moyennement apprécié le premier et littéralement adoré le second, j'allais voir ce film avec des à priori positifs meme si j'étais assez peu attiré par les bandes-annonces. Je n'ai pas lu la nouvelle de Charles Dickens qu'adapte ici Robert Zemeckis mais au final je fond pour ce nouvel opus qui restitue avec une naïveté touchante la magie de Noël, dans un genre très proche de son "Pole Express" Zemeckis fait largement mieux pour diverses raisons. Tout d'abord la Performance Capture emporte immédiatement l'adhésion : encore un trop figée dans "Le Pole Express", en gros progrès mais toujours perfectible dans "La Légende de Beowulf", de nouveaux progrès sont à l'ordre du jour : les personnages sont plus émotifs et le temps d'adaptation est encore plus court que dans le précédents opus de Zemeckis. C'est aussi un moyen pour Zemeckis de se lacher niveau mise en scène comme il l'a fait dans son précédent opus, sa mise en scène n'a aucune limite et se permet une réalisation hautement spectaculaire qui cloue sur son fauteuil, le film est ponctué de séquences vraiment spectaculaire et jouissives à l'écran qui ponctuent un récit par ailleurs très sombre et cruel qui change des habituels contes de Noël. En effet durant sa très majeure partie "Le Drole de Noel de Scrooge" est très sombre dans son contenu et restitue la cruauté des romans de Dickens visuellement et narrativement de manière assez forte, surtout quand on sait qu'il s'agit d'une production Dysney et d'un film destiné aux enfants. Le film conte un parcours initiatique beau et dont la naïveté n'entache pas la force émotionnelle, apporté par des acteurs dont les performances sont bien réelles. Jim Carrey en tête bien sur qui combine 7 rôles mais aussi j'ai beaucoup aimé la performance de Gary Oldman par exemple. Très spectaculaire mais aussi émouvant et fascinant, ce nouveau Zemeckis est un émerveillement visuel encore plus poussé que son précédent et tranche dans un autre genre avec force, malgré la noirceur de l'ensemble on ressort avec le sourire et la pêche. Assurément le film à voir en famille de cette fin d'année.

***

Critique by
Unkut

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Critiques

Commenter cet article
I


Il est tard..Certes... mais je ne regrette pas de me coucher tard car com d'hab.. je me régale en passant chez toi....


LORENT



Répondre
G

Ton site est très sympa. 2900 taille-crayons !!! Une très belle collection.


R

une prouesse technique epoustouflante en matiere d' image numerique,on depasse ici toutes les limites.
une morale a retenir en ce qui concerne le scenario.
seul petit bémole des scenes toujous un peu sombre et à deconseiller aux enfants de moins de 10 ans!!!
effrayant pour les tous petits


Répondre