[Critiques] Le Guerrier silencieux, Les Chèvres du Pentagone

Publié le 12 Avril 2010

Le Guerrier silencieux, Valhalla Rising

 

Date de sortie cinéma : 10 mars 2010
Réalisé par : Nicolas Winding Reen
Avec : Mads Mikkelsen

Pendant des années, One-Eye, un guerrier muet et sauvage, a été le prisonnier de Barde, un redoutable chef de clan. Grâce à l’aide d’un enfant, Are, il parvient à tuer son geôlier et ensemble ils s’échappent, s’embarquant pour un voyage au coeur des ténèbres. Au cours de leur fuite ils montent à bord d’un bateau viking, mais le navire, au cours de la traversée, se retrouve perdu dans un brouillard sans fi n, qui ne va se dissiper que pour révéler une terre inconnue. Alors que ce nouveau territoire dévoile ses secrets, les Vikings affrontent un ennemi invisible et terrifi ant …
Après l'excellente trilogie Pusher (1996/2004/2005) et le surprenant Bronson (2009), le cinéaste Danois Nicolas Winding Refn revient avec cette fois-ci, un film de viking ! Mais pas n'importe quel film de viking, Le Guerrier silencieux (2010) est un trip expérimental, oscillant sans cesse entre l'ésotérisme et la métaphysique. Dépourvu de dialogue et asséné d'une mise en scène contemplative, les 100 minutes auquel on assiste nous paraissent interminables et assommantes. Ce ne seront ni les très beaux extérieurs tournés en Ecosse, ni Mads Mikkelsen (toujours aussi excellent), qui parviendront à sauver le film de son ennui commensurable !

*

Les Chèvres du Pentagone

 

Date de sortie cinéma : 10 mars 2010
Réalisé par : Grant Heslov
Avec : George Clooney, Ewan McGregor

Bob Wilton, journaliste, est à la recherche de son prochain sujet lorsqu’il fait la connaissance de Lyn Cassady, un étrange personnage qui prétend faire partie d’un département top secret de l’armée américaine. Cassady affirme que la New Earth Army changera la manière dont on fait la guerre. Ces « moines guerriers » possèdent des pouvoirs psychiques sans précédent : ils sont capables de lire les pensées de l’ennemi, de traverser les murs, et même de tuer une chèvre rien qu’en la regardant... Mais le fondateur de ce programme, Bill Django, a disparu, et Cassady a pour mission de le retrouver. Intrigué par les histoires abracadabrantes de Cassady, Bob décide de l’accompagner. Les deux hommes remontent la piste de Django jusqu’à un camp d’entraînement clandestin dirigé par le médium renégat Larry Hooper. Le journaliste se retrouve vite piégé dans une lutte sans merci entre les forces de la New Earth Army de Django et la milice personnelle de super soldats de Hooper. Pour survivre à cette aventure déjantée, Bob va devoir tenter de garder un coup d’avance sur un ennemi très particulier… et faire appel à toutes ses facultés mentales !
Pour son premier long-métrage, Grant Heslov adapte le roman éponyme du journaliste Jon Ronson et nous raconte l'histoire vraie et pourtant absurde de l'armée Américaine qui tenta dans les années 60 à 80, de transformer ses marines en chevaliers Jedi (espérant devenir invisible, de pouvoir traverser les murs ou encore de pouvoir tuer des chèvres ou des hamsters par le biais de la pensée). Les Chèvres du Pentagone (2010) est une comédie imparfaite, dans le sens où seule la première partie à un rythme soutenu, comparée à la seconde totalement délaissée. Une mise en scène et un humour qui finissent par lasser et ce, malgré l'excellente distribution où se côtoient : George Clooney, Ewan McGregor, Kevin Spacey & Jeff Bridges.

*

Critiques by
RENGER Benoit

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Critiques

Commenter cet article