[Critiques] Le fils à Jo, Le Dernier des Templiers

Publié le 20 Janvier 2011

http://img171.imageshack.us/img171/1637/65747139496646105681105.jpg http://img703.imageshack.us/img703/5377/noussommeslanuit.jpg
 

Le fils à Jo

 

Date de sortie cinéma : 12 janvier 2011
Réalisé par : Philippe Guillard
Avec : Gérard Lanvin, Olivier Marchal

 

On serait tenté de dire qu'avec une filmographie comme la sienne, on ne pouvait pas s'attendre à un scénario digne de ce nom. En effet, Philippe Guillard a pendant des années coécrit de nombreuses comédies franchouillardes très "bas de gamme" (3 Zéros - 2002, People Jet set 2 - 2004, Camping 1 & 2 - 2006/2010 & Disco - 2008), le voir aujourd'hui passer derrière la caméra pour son premier long-métrage ne nous a pas rassuré, loin de là, d'autant plus qu'il signe aussi le scénario. Résultat, Le Fils à Jo (2011) est un concentré indigeste de mièvrerie, un flot continu de bons sentiments, dégoulinant de mélancolie ridicule, le tout, étant affublé d'un scénario conventionnel et au combien prévisible. Même les acteurs ne parviennent pas à sauver le film, très stéréotypés (entre le gros dur, le simplet ou l'ami fidèle), malgré une agréable distribution (Gérard Lanvin & Olivier Marchal) le film s'enlise dans du grand n'importe quoi qui en devient très rapidement indigeste.

 

Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us

 

Le Dernier des Templiers

 

Date de sortie cinéma : 12 janvier 2011

Réalisé par : Dominic Sena

Avec : Nicolas Cage, Ron Perlman

 

Dominic Sena retrouve pour la seconde fois Nicolas Cage après 60 secondes chrono (2000) et nous concocte un film d'aventure fantastico/médiéval où les scènes d'actions et les SFX sont légion. Au final, on obtient ici un banal divertissement qui nous tient en haleine sans grande difficulté du début à la fin. Nicolas Cage, capillairement parlant, reste égale à lui-même, sa prestation n'a rien d'orignal si ce n'est sa coupe de cheveux qui comme toujours ne cesse de nous surprendre. Malgré cela, on aura le plaisir de retrouver Ron Perlman, un acteur (hélas) trop discret au cinéma, ainsi que la charmante Claire Foy, qui, pour son premier passage sur grand écran, offre une vrai personnalité à son personnage de sorcière maléfique, on espère la revoir de sitôt. A noter aussi, la participation express de Christopher Lee, méconnaissable avec tout son maquillage sur le visage. Le Dernier des Templiers (2011) est tel que nous l'attendions, à savoir un pur divertissement, avec son lot de bravoure, d'héroïsme, de dépaysement, de combats à l'épée, bref les amateurs du genre ne devraient pas être déçu, pour les autres, passez votre chemin.

 

Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us

 

 

Critiques by RENGER Benoit

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Critiques

Commenter cet article
A


Je pense que vous n'avez jamais joué au rugby.


Touchez du doigt cette passion, qui va bien plus loin qu'un sport, et votre avis changera radicalement. Oui , la vie peut être aussi simple que cela. A ce jour je ne connais pas un amoureux de
rugby n'ayant pas aimé ce film.


En toute sincérité,


Augustin



Répondre