[Critique] Percy Jackson le voleur de foudre : "des SFX séduisants"

Publié le 26 Février 2010

Date de sortie cinéma : 10 février 2010
Réalisé par : Chris Columbus
Avec : Logan Lerman, Uma Thurman

Un jeune homme découvre qu'il est le descendant d'un dieu grec et s'embarque, avec l'aide d'un satyre et de la fille d'Athena, dans une dangereuse aventure pour résoudre une guerre entre dieux. Sur sa route, il devra affronter une horde d'ennemis mythologiques bien décidés à le stopper.
Après Harry Potter & Twilight, les adolescents vont encore une fois succomber au piège d’Hollywood avec une nouvelle franchise qui devrait voir arriver d’autres opus dans les années à venir. En effet, Percy Jackson le voleur de foudre (2010) est la première adaptation du roman éponyme de Rick Riordan, qui a d’ailleurs écrit quatre autres tomes sur le même héros. Si les adolescents n’y verront que du feu et devraient apprécier sans le moindre mal, les plus vieux devraient quant à eux déchanter assez rapidement, face à une telle accumulation d’idioties en l’espace de 90 minutes. En effet, il est rapidement facile de constater que les Américains se sont grossièrement appropriés l’Histoire de la mythologie Grecque Antique (tous les protagonistes du film, qu’ils soient des humains, des dieux ou des monstres, tous sont américains), sans oublier les fameuses perles disséminées où ? uniquement sur le territoire américain ! Le plus grotesque dans tout cela, revient à l’endroit où ils ont osé situer l’accès au Mont Olympe (sur le gratte-ciel de L'Empire State Building). Bref, malgré un scénario ultra conventionnel et des acteurs plutôt moyens, seuls les SFX peuvent de temps à autres séduire et encore ... !

*

Critique by
RENGER Benoit

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Critiques

Commenter cet article