[Critique] Des hommes et des dieux : "captivant et sincère"

Publié le 11 Septembre 2010

http://img442.imageshack.us/img442/6574/19476857.jpg

 

Grand Prix du dernier Festival de Cannes présidé par Tim Burton, "Des hommes et des dieux" revient sur les dernières années précédant  l'enlèvement et l'assassinat des moines de Tibhirine. Sorti le mercredi 8 septembre dans les salles françaises, le film a réalisé un excellent démarrage avec près de 70 000 entrées pour son premier jour.

 

Dans les montagnes algériennes se dresse un monastère isolé dans lequel vit une petite communauté de moines catholiques. Ces hommes vivent austèrement et entretiennent d'excellents rapports avec leurs voisins musulmans. Mais la guerre civile algériennes, qui voit la mort d'ouvriers yougoslaves près du monastère, les met face à un choix : doivent-ils rester et risquer de se faire assassiner ou bien s'enfuir ?

 

La mise en scène sobre de Xavier Beauvois parvient à nous faire partager la vie de ces moines, vivant en paix avec leurs semblables. Tandis que Frère Luc soignent les malades du voisinage, les autres frères s'occupent de l'entretien du monastère, du jardin et de la production de miel, qu'ils vendent ensuite sur le marché.  Ils occupent le reste de leur quotidien à prier et chanter ensemble. Ils tiennent également régulièrement des réunions de délibérations, qui se révèlent d'une importance cruciale pour la suite de l'intrigue.

 

Calme et simple, comme le fut la vie de la communauté, le film possède également de nombreuses scènes poignantes comme celle du dernier repas avec en fond la musique envoûtante du "Lac des Cygnes". La violence montrée à l'écran (égorgements, blessures) est brutale et se retrouvent confrontée à la paix du monastère.

 

Face à cette violence, nous sommes comme pris au piège avec ces moines qui ne peuvent pas partir, car ce serait comme abandonner ces villageois qui comptent sur leur protection.

 

"Des hommes et des dieux" est un très grand film. Un film simple mais captivant, interprété avec sincérité par le groupe d'acteurs mené par Lambert Wilson et Michael Lonsdale.

 

Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Critiques

Commenter cet article