Cinéman : la critique du film !

Publié le 14 Novembre 2009

Date de sortie cinéma : 21 octobre 2009
Réalisé par : Yann Moix
Avec : Franck Dubosc, Lucy Gordon

Un professeur de mathématiques se découvre la faculté physiologique d'aller et venir dans les films, après s'être fait piquer par une broche ayant appartenu à une actrice de bleuette autrichienne. Un jour, Michel Galabru l'appelle et lui demande d'aller rechercher son amie, prisonnière d'un psychopathe dans un film muet de 1917. Le héros, pour la retrouver, devra remonter toute l'histoire du cinéma, de Taxi Driver à Buster Keaton, et traversera au cours de sa quête westerns, péplums, comédies musicales ou films muets.
Yann Moix voulait rendre hommage au cinéma, le résultat est tout bonnement décevant, et encore, on peut même dire catastrophique ! Le scénario, d’une débilité à toute épreuve, paraissant pourtant original, mais en réalité, dès que l’on a pris connaissance du film, on comprend notre douleur. Une mise en scène inexistante, des dialogues débiles et vulgaires, des acteurs ridicules où à de très rares moments, Franck Dubosc nous prouve ses talents de comédien. Car reconnaissons le, si le film est totalement raté, il faut avouer que certains effets ou certaines séquences sont assez réussies, notamment celles de Méliès, Buster Keaton ou Errol Flynn dans Robin des Bois, par contre, pour ce qui est de Barry Lyndon, Zorro, Tarzan, Clint Eastwood, Orange Mécanique ou encore Taxi Driver, on aurait préféré ne rien voir. Si les acteurs (tant au premier qu’au second plan) sont décevants, il faut aussi constater que le film dérange beaucoup le spectateur à cause de sa synchronisation entre le son et l’image, où certaines séquences (presque toutes) ayant été redoublées par les acteurs, le résultat est catastrophique que cela saute aux yeux et en devient rapidement gênant. Sans oublier aussi les innombrables Stock-shot, généralement réservés aux Séries B, c’est à se demander pourquoi nous retrouvons ce genre de chose ici, est-ce volontaire ou involontaire ?? Donner vie à des scènes clés de l’Histoire du cinéma, cela avait beau être intéressant, il est pourtant nécessaire de le faire avec sérieux sinon, cela vire au ridicule, comme c’est le cas ici.

Critique by RENGER Benoit

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Critiques

Commenter cet article